Découvrir la géopolitique en école de commerce

Quand un Business Developper vient à la rencontre de nos étudiants du Programme 3+2 Business & Management pour leur faire prendre conscience de l’importance de la géopolitique en entreprise, c’est un amphithéâtre  complet qui l’attend ! Les étudiants étaient, dès lors, prêts à découvrir les dessous des cartes et se plonger dans la géopolitique qu’ils découvriront lors d’un cours complètement anglophone et en mode projet.

Le monde des affaires est perpétuellement perturbé par les rebondissements provoqués par les annonces gouvernementales de pays plus ou moins alliées économiquement. Les jeunes futurs développeurs et dirigeants se doivent d’y être préparés, d’autant plus dans une période Post-Covid qui risque de perturber les actuels rapports de forces. L’enseignement de la géopolitique est nécessaire en école de commerce, notamment quand l’ADN de celle-ci est l’international.

L’ISG s’assure de la bonne compréhension des enjeux géopolitiques de ses étudiants, dès leur entrée à l’ISG avec des projets et journées dédiées, aussi grâce aux cours Geopolitics proposés dès la 2e année d’études.

La géopolitique à l’ISG, un projet fil rouge d’un semestre

Le second semestre des étudiants en 2e année a donc débuté avec l’animation d’une conférence par Gabriel Miguez, Business Developer chez Suez portant sur l’intérêt d’étudier la géopolitique en école de commerce ?

Il a su démontrer, en s’appuyant sur ses propres expériences professionnelles, qu’une excellente connaissance des politiques internationales était nécessaire au monde des affaires : stratégie des entreprises, de développement à l’international et investissements stratégiques, négociations de contrats, pouvoir d’influence des entreprises, etc.

Ce retour d’expérience était idéal pour motiver nos étudiants et inaugurer le cours de géopolitique. Pendant tout leur 2nd semestre, les étudiants ne suivent donc plus seulement des cours et projets de marketing digital, analyse financière, Business English, etc. Puisque viennent s’ajouter des cours sur l’actualité politique, économique et démographique du monde. Ils se concentrent sur des thématiques comme :

– La prolifération nucléaire : comment est géré le nucléaire, quelles sont les spécificités selon les pays, comment le prendre en compte dans ses échanges, etc.

– La Chine : est-elle la prochaine superpuissance mondiale ? Ils étudient sa démographie et sa politique afin de comprendre les enjeux de ce pays.

– Les relations USA – Chine : Comprendre la relation économique et politique entre les États-Unis et la Chine. Un sujet qui s’est révélé particulièrement utile et d’actualité ces derniers moins

– Le terrorisme : Découvrir les versions historiques et modernes du terrorisme, pouvoir expliquer le terrorisme dans sa globalité avec un focus sur les pays où le terrorisme est réellement présent et important.

– L’Asie-Pacifique : Étudier la sécurité et les menaces autour de l’Asie-Pacifique.

Une mise en pratique directe

En plus de ces cours, et toujours dans l’esprit du programme et de sa pédagogie en mode projet, les étudiants préparent un Grand Oral, exercice grandeur nature de négociation. Ils doivent, par équipe, construire des arguments pour enrichir le débat. Cette année, ce Grand Oral portait sur les tensions liées à la navigation dans le Golfe Persique. Chaque équipe représente un pays qui devra défendre son raisonnement, afin de parvenir à un accord commun.

Au programme : recherches personnelles, travail de groupe, mise en situation et débats en anglais.

Michel DUCLOS, ancien ambassadeur en Suisse et conseiller à l’Institut Montaigne était présent afin de donner son avis sur ce débat. Ce projet est un réel atout pour les élèves, il leur permet d’approfondir leurs connaissances culturelles autrement qu’en assistant à un cours magistral tout en perfectionnant leur aisance à l’oral.

La connaissance d’autrui et des différents pays, et de ses acteurs, est un point essentiel en entreprise. S’intéresser à ce qui nous entoure est un réel atout pour des échanges avec de potentiels futurs clients ou associés et pour comprendre et anticiper les stratégies de développement à l’international.

Posté le: 31-07-2020