INTERVIEW – Johana Attaiech, référente MSc Finance

Johana Attaiech est référente du MSc Finance à l’ISG Toulouse. Experte dans de multiples domaines qui touchent de près ou de loin au secteur de la Finance, elle conseille les entreprises mais également les étudiants pour qu’ils soient les mieux armés face aux enjeux professionnels du monde de demain.  

Elle se prête ici au jeu de l’interview pour nous présenter son parcours, l’enseignement à l’ISG et ce qui attend ceux qui souhaitent rejoindre une filière prometteuse.  

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous ?  

J’évolue depuis presque 15 ans dans le domaine du conseil et de la formation pour des secteurs tels que la finance, le contrôle de gestion, la fiscalité, les ressources humaines – paies et tout ce qui est dédié à l’expertise comptableJe suis gérante d’un cabinet de Conseils & Formations ainsi qu’associée dans un cabinet d’expertise comptable. En parallèle de ceci, je suis référente du MSc Finance  de l’ISG Toulouse, pour lequel j’enseigne certains modules.  

En quoi consiste ce rôle de référente ?  

En tant que référente, je travaille avec le responsable pédagogique de l’école. Cela me donne une bonne visibilité sur le parcours pédagogique et me permet d’impulser une véritable complémentarité entre les cours et les exercices pratiques. Jfais également l’intermédiaire entre les professeurs et les étudiants pour m’assurer de la bonne continuité pédagogique tout au long de la formation.  

Qu’est-ce qui vous plait dans l’enseignement ?  

Les métiers de la finance sont des métiers quelques fois perçus comme impersonnels et de ce fait, le côté humain peut y être moins présent. Le fait de pouvoir aujourd’hui transmettre mes compétences m’apporte un certain équilibre dans ma vie professionnelle. Celme permet également d’avoir un regard sur les nouvelles générations qui arrivent sur le marché du travail et de mieux les armer sur ce qui les attend 

Pourquoi s’orienter vers un Master of Science ?  

La mise en pratique des connaissances est pour moi l’argument numéro un. Dans ce type de formation, il y a un vrai côté professionnalisant. On met en avant la part théorique de l’enseignement grâce à des illustrations pratiques qui facilitent la compréhension. La plupart des intervenants sont des professionnels du monde de la finance, le parallèle entre les acquis et les études de cas se fait donc de façon systématique. Cela aide à acquérir de solides compétences en permettant de mieux comprendre les concepts et leurs applications. Tout au long du cursus, les étudiants apprennent théorie, savoir-faire et savoir-être pour pouvoir faire la différence lors des entretiens et être employables dès leur sortie d’étude. 

Quels sont les avantages d’un MScà l’ISG 

À l’ISG Toulouse, les classes sont petites, ce qui permet d’être réellement dans le l’accompagnement personnalisé. Il y a beaucoup d’échanges entre les étudiants, certains font leur parcours en alternance, ce qui permet de confronter différents points de vue. Il y a une vraie exigence des deux côtés, tant sur la formation dispensée que sur l’attitude de l’étudiant. Les enseignants ont à cœur de faire du coaching pour chacun dans le but de répondre à leurs problématiques et les faire monter en compétences.  

Quels sont les débouchés ? 

DAF, Analyste financier, Cost killer… Les débouchés sont vraiment variés. Suivre ce type de formation vous permet de développer des compétences multiples et complémentaires avec une structuration de pensée propre aux attentes de ce domaine professionnel. Vous n’êtes donc pas cantonné à un unique métier.  

Face aux innovations et transformations digitales, quels sont les nouveaux métiers ?  

Aujourd’hui, il faut s’adapter à l’évolution de l’environnement financier qui est de plus en plus dématérialisé et sophistiqué. En effet, de nouveaux métiers émergents, comme par exemple ceux liés à la cybercriminalité. En raison de montage intra-sociétés les systèmes se montrent de plus en plus complexes et font ainsi ressortir des besoins de compréhension de données financières nécessitant une expertise certaine. Le développement de start-up qui évoluent dans de multiples domaines où l’immatériel est de mise et nécessite, là encore, une nouvelle expertise financière. 

Posté le: 03-07-2020