BORDEAUX / Les Parcours Libres Artistiques

Du 11 au 15 Janvier, les étudiants ont pu revenir par petit groupe en présentiel le temps des Parcours Libres Artistiques. Accompagnés de réalisateurs vidéos, photographes et professionnels du storytelling, ils ont participé à une semaine haute en créativité !

La semaine de Parcours Libres Artistiques : qu’est-ce que c’est ?

C’est une semaine durant laquelle les étudiants ont pu mettre à contribution leur créativité autour de la production d’une campagne de storytelling photo et vidéo. Pour ce faire les étudiants de 1ère année étaient divisés en groupes de 9. Au sein de ces derniers, trois pôles distincts :

  • Storytelling : établir une histoire autour du thème choisi et rédiger le scénario.
  • Vidéo : aider à la rédaction du scénario, tourner et monter la campagne vidéo.
  • Photo : monter la campagne photo, prise de vue et retouche via des logiciels de design (Photoshop, Indesign…).

Thèmes des Parcours Libres Artistiques 2021

Cette année, les étudiants avaient pour thèmes au choix :

  • Rétrogaming.com : une entreprise spécialisée dans la vente d’anciennes consoles et jeux vidéos.
  • La fédération française de pétanque.
  • La journée du câlin en temps de Covid.

Cette semaine a pour objectif d’élargir le champ des expériences des étudiants. Là où habituellement les semaines de projets sont intimement liées au monde de l’entreprise, celle-ci l’est d’une façon qui peut paraître plus éloignée mais il n’en est rien. C’est un projet que les étudiants ne s’attendent pas à rencontrer dans une école de commerce. Et pourtant, ce n’est ni plus ni moins que l’opportunité pour eux d’étendre leurs compétences et d’aborder le milieu professionnel différemment aux côtés d’intervenants qualifiés.

Témoignage d’étudiants

L’un des groupes d’étudiants de 1ère année, représenté par l’un de ses membres nous propose un retour d’expérience. Arthur Serres faisait partie du pôle Storytelling. Il nous explique qu’il a travaillé avec l’ensemble de son groupe dans un même appartement sans scinder ce dernier.

« Cela a permis à ce que tout le monde touche à tout que ce soit photo vidéo ou le script. Et d’ailleurs je pense que ça s’est ressenti dans le résultat final du projet, au vu des retours. Le fait de participer à toutes les tâches nous a permis de mieux progresser dans chaque domaine. Mais concernant le groupe storytelling ça nous a permis d’apprendre réellement comment faire un bon script et un découpage séquentiel. Ce qui a servi de support pour la création de la vidéo, bien que certaines scènes ont été tournée en totale improvisation. »

Propos recueillis par Arthur Gaillot (2ème année)

Posté le: 04-02-2021