Planète Solidaire : témoignage de la chèvrerie « Les biquettes de Braulen »

Lancée le 26 mars dernier, la mission Planète Solidaire mobilise sa communauté étudiante, enseignante et alumni pour venir en aide à l’économie locale. Les étudiants du campus de Toulouse accompagnent plusieurs TPE dans le domaine de l’agriculture notamment. La chèvrerie « Les biquettes de Braulen » témoigne de l’importance d’une telle mission de solidarité.

Pouvez-vous présenter votre entreprise ?

Nous sommes deux gérants, père et fils, d’une petite chèvrerie en Dordogne. Nous travaillons sur une exploitation agricole de 55 chèvres alpines. L’un s’occupe de l’exploitation physique et des marchés (le père) et l’autre de la production des fromages et de la vente sur place (le fils).

Comment se retrouve-t-elle impactée par la crise sanitaire ?

Notre activité dépend majoritairement du tourisme, plus de trois-quarts de notre chiffre d’affaire en découle. Alors, si le tourisme est à l’arrêt, notre entreprise fonctionne au ralenti.

Que représente pour vous la mission Planète Solidaire ?

Aujourd’hui, il nous faut agir car nous n’avons pas les fonds de roulement nécessaires pour tenir très longtemps. Sans solution pour obtenir plus de visibilité sur place, nous risquons la fermeture. Ce projet est peut-être le moyen pour nous de sortir la tête de l’eau.

Un mot pour tous les entrepreneurs touchés par cette crise ?

Il est évident que nous ne sommes pas les seuls touchés, je vous souhaite à vous aussi d’avoir de l’aide de jeunes étudiants motivés !

Posté le: 23-04-2020