Nantes/ Planète Solidaire /Le Petit Lieu

Notre projet Planète Solidaire ISG mobilise 1000 étudiants dans l’accompagnement de 200 entreprises ou associations locales. La Team ISG Nantes composée de Alexis Peiser, Sophie Thinière, Hélène Bouton, Chloé Garnier de Fürst et Lewis Devlin a choisi l’association Le Petit Lieu. Il s’agit d’une recyclerie nantaise dédiée à la petite enfance.

Interview croisée entre Eugénie Brière et Carine Savary, cofondatrices de l’association, et la team étudiante.

Que représente pour vous, en quelques mots, le projet Planète Solidaire ?

Team ISG : « Le projet Planète Solidaire représente énormément de valeur pour nous les élèves et l’école dans cette période difficile. Il montre toute l’énergie que l’on peut dégager autour d’une belle cause à travers l’entraide et l’esprit d’équipe. Mais c’est aussi un réel challenge qui maintient un peu de vie en cette période de confinement . On doit se soutenir car beaucoup de personnes risquent de se retrouver au chômage. Des entreprises vont fermer et si nous pouvons les aider à ne pas faire faillite, alors nous allons essayer à notre niveau. Dans une optique de prospérité mutuelle cela peut nous permettre également d’enrichir notre expérience, au profit d’une entreprise ou une association dans notre cas. »

Le Petit Lieu  : « Nous avons été mises au courant du projet via Facebook. Un entretien avec Sandra* nous a convaincues. C’est une super belle mission pour les étudiants et pour les entreprises solidaires. »

Pourquoi avoir choisi Le Petit Lieu/l’ISG ?

Team ISG : « On a choisi cette association car elle vient tout juste d’être créée et elle est en corrélation avec le monde d’aujourd’hui. Nous avons tous été sensibles à la cause de cette association qui vise non seulement à aider des parents dans le besoin mais qui contribue aussi à faire un geste pour notre planète. »

Le Petit Lieu  : « Au départ nous devions participer à des événements pour tester le projet. Nous devions faire la braderie des Ecossolies par exemple et réaliser des tests de vente. Nous devions intervenir dans les quartiers prioritaires également comme Le Pin Sec. Nous devions aussi être présentes dans le restaurant solidaire Interlude qui propose une fois par mois un Repair Café auquel nous aurions associé notre recyclerie. Cette phase d’événements a été arrêtée avec le confinement. Nous avons d’abord voulu mettre le projet en stand by. Mais nous avons pensé à tous ceux qui allaient devenir parents dans cette période de confinement et nous avons décidé de continuer l’activité via Facebook. C’est là que l’ISG rentre en jeu en venant vers nous. »

Que pensez-vous pouvoir leur apporter/ que l’ISG puisse vous apporter ?

Team ISG :  » On espère apporter de l’aide et des idées, une lueur d’espoir et la joie de vivre de notre jeunesse, tout en répondant aux besoins de l’association. Le but principal étant sa promotion ».

Le Petit Lieu  : « Nous passons beaucoup de temps à faire des photos des vêtements et objets pour après les envoyer aux personnes intéressées. Avec les étudiants nous avons pensé à créer un site internet pour que les parents choisissent. Les étudiants vont faire via WordPress un site non marchand. Nous allons l’utiliser jusqu’à ce que nous ayons les subventions pour ouvrir le lieu en réel. »

Où en êtes-vous dans votre avancée/ Quel retour avez-vous eu  ?

Team ISG : « Notre site internet est quasiment prêt, encore quelque détails à régler mais ça c’est le petit côté perfectionniste… Nous faisons aussi un prototype d’une page Instagram pour le proposer à l’association. »

Le Petit Lieu  : « Le site est presque réalisé, ils travaillent aussi sur une page Instagram. Nous pensons également lancer un défi sur Facebook de tri pendant le confinement, pour renouveler notre stock ».

*Sandra Delannoy, notre Sherpa ISG : https://www.isg.fr/blogs/business-management/2020/04/10/nantes-planete-solidaire-sandra-delannoy-notre-sherpa-internationale/

Retrouvez Le Petit Lieu sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/associationlepetitlieu/

Posté le: 22-04-2020