Venez nous rencontrer
Journées portes ouvertes
Non classé

NANTES/ Parcours Libre Marketing : développement durable

Dans le cadre des différentes propositions du Parcours Libre Marketing, nous avons souhaité intégrer le thème du développement durable. Les business leaders de demain auront en effet le choix de sensibiliser leurs entreprises à ces problématiques. Emmenés par Sidonie Copik, nos étudiants sont entrés dans le monde vertueux de l’entreprise responsable.

Qu’est-ce que le développement durable ?

La définition de l’expression est traduite de l’anglais « sustainable development ». Elle apparait pour la première fois en 1987, lors de la Commission mondiale sur l’environnement et le développement de l’Organisation des Nations unies. Dans le rapport de Brundtland « le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des  générations futures de répondre aux leurs ».

Il s’agit donc d’un fonctionnement pensé sur du long terme et qui ne répond pas seulement aux impératifs économiques du moment. La tension écologique amène de plus en plus d’entreprises, répondant d’ailleurs souvent aux souhaits des consommateurs, à repenser leur implication environnementale. Le souci de respecter la planète devient même un critère de choix pour de plus en plus de clients qui poussent ainsi  les entreprises à prendre en compte leur demande. Les exigences des consommateurs s’avèrent de plus en plus conscientes et renseignées. Ils sanctionnent des tentatives de « Green Washing » pouvant nuire gravement à la réputation d’une marque. Certaines grandes enseignes, notamment dans la mode et le textile, en ont déjà fait les frais.

Le défi d’allier compétitivité et responsabilité qui incombe aux industries d’aujourd’hui est de taille. Tant que la concurrence baisse ses coûts au détriment de l’impact écologique, il est en effet difficile de se maintenir. Il faudrait une prise de conscience globale pour qu’un effet vertueux se fasse réellement sentir. Or les nouvelles générations veillent au grain.

Un cas pratique : LES DÉGLINGOS

Après une présentation théorique des business modes de demain, des attentes des consommateurs et des modalités d’adaptation de l’entreprise, nos étudiants ont travaillé sur un cas pratique. C’est l’entreprise LES DÉGLINGOS qui a bien voulu se prêter au jeu et passer sur le grill du développement durable. Ce ne sont pas moins de 60 questions, préalablement établies, qui ont été posées à son gérant, l’entrepreneur nantais Laurent Manceron. Il a créé en 2007 cette entreprise qui fabrique et vend des peluches, des doudous et autres produits destinés aux jeunes enfants.

 

Nos étudiants ont ainsi étudié les matériaux à utiliser. Ils ont regardé les fournisseurs de velours côtelé bio (le tissu phare des DÉGLINGOS). Ils ont également exploré les différents labels envisageables pour les tissus. 

C’est en effet la jeune génération qui fait preuve de la posture la plus responsable. Ce sont les jeunes qui ont le plus conscience des périls de la surconsommation du monde moderne et qui pourront amorcer la décroissance. A eux d’inventer de nouveaux modes qui engendreront de nouvelles pratiques et de nouvelles aspirations.

Retour en haut de page