BORDEAUX / Les étudiants aident à la stratégie du projet Twixy

Twixy est un accessoire permettant d’aimanter sa paire de chaussures au tambour de la machine à laver afin d’éviter l’usure prématurée de la machine ou de la paire de chaussures. A l’origine du brevet Twixy, on retrouve la société FuturInov, fondée par Dominique Poupeau.

Dans le cadre de la pédagogie et la découverte du monde de l’entrepreneuriat, le produit a été présenté aux étudiants de 1ère et 2ème années de l’ISG Bordeaux. Durant plusieurs mois, ils ont travaillé sur une stratégie de marque et son déploiement. Retour d’expérience de Joël Martins-Batista (2ème année) et Romane Blucheau (1ère année).

 

Pourquoi avez-vous souhaité participer au projet Twixy ?

  • Joël : « J’ai souhaité participer à ce projet car cela me permettait de découvrir le monde entrepreneurial en développant des idées et en travaillant en équipe. »
  • Romane : « Parce que je pense que c’est une chance de pouvoir travailler pour un projet concret qui va aboutir à quelque chose. Travailler pour un produit que l’on va voir sur le marché à sa commercialisation et pouvoir se dire qu’on a travaillé pour ça, c’est très motivant ! »

Qu’attendiez-vous de ce projet ?

  • Joël : « Comme toutes les équipes participantes, mon but était d’être le groupe qui allait proposer la meilleure stratégie et celle qui sera retenue ! Ce projet nous tient fortement à coeur et nous étions tous très engagés dedans »
  • Romane : « J’avais exactement la même attente ! » (rires) « Je voulais que nous présentions quelque chose qui correspondait à la personnalité et au travail de notre équipe. J’attendais aussi d’avoir des retours professionnels constructifs sur notre vision des choses. Cela nous permettait de voir si elle était en adéquation avec leur vision propre de Twixy. Enfin, cela me permettait d’avoir un point de plus sur mes compétences dans le domaine de l’entrepreneuriat. »

Quelle est la principale compétence que vous pensez avoir développé ?

  • Joël : « Principalement la créativité ! Mais aussi l’écoute, la critique et surtout la cohésion de notre équipe qui a été indispensable pour la réalisation de ce projet. »
  • Romane : « La principale compétence que je pense avoir développé c’est vraiment l’aspect de persuasion. Arriver à convaincre que notre idée est pour nous ce qu’on pense être le mieux et le plus avantageux, c’était vraiment intéressant ! Et l’esprit de groupe aussi : on bosse vraiment tous ensemble, on se rassemble. C’est un échange et c’est comme ça que l’on a réussi à construire quelque chose de concret et qui a plu au jury »

Posté le: 13-01-2020