« Cette double formation m’a permis d’allier un raisonnement scientifique et une vision business ».

Originaire de la région Centre, Antoine Moliard a obtenu un BAC S, option sciences de l’ingénierie. Il a choisi d’effectuer une CPGE (Classe Préparatoire aux Grandes Écoles).

« Formation très exigeante qui nous forme à raisonner d’une façon très efficace et qui permet, selon moi, de grandir tant intellectuellement qu’humainement ».

Il a ensuite intégré une école d’ingénieur généraliste, l’ESME Sudria, qui propose une formation riche et concrète. Il y développe un intérêt certain pour l’énergie et les nouvelles technologies via le parcours Énergie & Environnement. Une formation jusque-là basée sur la technicité et les domaines scientifiques.

« Or, j’avais la volonté de développer mes compétences business et managériale. C’est l’ISG qui m’a apporté ces connaissances et bien plus encore… Cette double formation m’a permis d’allier un raisonnement scientifique et une vision business. Ainsi, je peux faire le lien entre l’ingénierie et le management, permettant ainsi d’avoir une ouverture d’esprit et une compréhension du monde bien plus juste ».

 

Un double diplôme

Depuis que j’ai choisi d’intégrer une formation double diplôme, mon entourage aussi bien personnel que professionnel me conforte dans ce choix. En effet un double diplôme est un réel atout pour deux choses très importantes : l’employabilité d’une part et la double compétence d’autre part. De nos jours, on demande aux ingénieurs d’avoir des compétences managériales et aux managers d’avoir des compétences techniques. Le monde du travail évolue et les exigences des employeurs aussi, le double diplôme est donc plus qu’un atout, c’est une chance de pouvoir s’affirmer dans une entreprise en apportant une expertise dans différents domaines.

L’école de commerce est une bonne manière de se former à acquérir une vision globale des choses, et c’est encore plus vrai à l’ISG. Du fait de son accompagnement et de son enseignement, j’ai acquis des compétences en économie, en digital, en gestion et en management qui me paraissent maintenant essentielles pour rentrer dans la vie active.

Le double diplôme en école de commerce permet d’ouvrir son champ de connaissances et de mieux appréhender et comprendre le monde qui nous entoure.

Votre projet professionnel

Mon projet professionnel se présente en plusieurs étapes. Avant de commencer, j’aimerais développer dans 10 ans mes compétences en hydrogène et en géologie et parler chinois, dans 20 ans.

Dans un premier temps, après mon diplôme, j’aimerais travailler dans l’énergie, la gestion, le management et l’amélioration énergétique, pour un cabinet de conseil ou une entreprise fournisseur d’énergie, en France.

Après la réalisation d’au moins une dizaine de projets, j’aimerais partir à l’étranger afin d’apprendre de tous et de tout, expérimenter une nouvelle culture, une nouvelle vision du monde, du business et bien sûr une nouvelle langue en trouvant un emploi toujours dans l’énergie.

L’Asie et l’Amérique du Sud m’attirent tout particulièrement. Après cette expérience qui devrait durer moins de 10 ans, je reviendrais en France et continuerais à travailler dans le secteur de l’énergie qui, d’ici là, aura selon moi pris une place majeure dans les débats mondiaux. Mon objectif de fin de carrière est de finir cadre dirigeant.

Un conseil à donner à un étudiant qui souhaite effectuer un double diplôme

Je n’ai qu’une seule chose à dire, si vous êtes curieux, ambitieux et carriériste, le double diplôme vous permettra de vous épanouir. Tant sur le plan personnel que professionnel, il permet une prise de recul certaine et une vision du monde bien plus réaliste que celle d’un parcours classique.

 

Posté le: 01-07-2021