LYON / Séminaire d’intégration pédagogique : « la connexion à soi et aux autres ».

Le séminaire d’intégration pédagogique réunit nos étudiants en Masters of Science à l’ISG Lyon. Ces deux jours sont consacrés aux techniques de l’improvisation et à la prise de parole en public.

Rencontre avec deux comédien-formateurs, François Stragier et Michel Bianco.

Quand deux professionnels de la comédie se rencontrent, ça donne quoi ?

François Stragier :

De l’écoute et de la passion ! C’est très stimulant de parler à un autre improvisateur, car il y a une présence et une ouverture à l’autre qui est quasi instantanée ! C’est une sensation étrange la 1ère fois que ça arrive, on a l’impression de découvrir un.e ami.e de longue date.

Michel Bianco :

Des échanges dans la bonne humeur sur nos expériences respectives afin de trouver les exercices et jeux les plus adaptés pour répondre à nos objectifs. Il est important de se rappeler que c’est en s’amusant que l’on apprend le mieux.

Comment avez-vous combiné votre complémentarité durant ces deux jours ?

François Stragier :

Michel et moi sommes similaires sur les envies et les objectifs pédagogiques, tout en ayant des expériences et des approches qui diffèrent parfois. Nous avons donc longuement échangé lors de la préparation de ce séminaire, et c’était très enrichissant d’avoir son approche sur les objectifs que nous avions en commun ! Nous souhaitions développer ou affiner chez les élèves de l’ISG la connexion à soi et aux autres lors de nos interventions, ce qui sera une vraie plus-value dans leur vie professionnelle et personnelle. Cela passe par l’écoute, la gestion des émotions (soi et l’autre), l’acceptation, l’assertivité, la prise d’initiative, affirmer ses idées en soutenant celles de l’autre, le non verbal, la prise de parole en public… etc. Ce sont de vastes sujets que nous abordons au cours de ces deux jours, afin qu’ils puissent mettre plus de conscience sur leur communication.

Michel Bianco :

François et moi animons depuis plusieurs années nos propres ateliers d’improvisation avec chacun nos propres sensibilités et envies. Nous avons, au préalable, longuement échangé en visioconférence afin de définir ce que nous souhaitions transmettre aux étudiants comme le lâcher prise, la connexion à soi-même, la gestion de ces émotions, le tout dans un cadre professionnel sachant qu’il s’agit de 4ème année. Nous avons d’ailleurs gardé une certaine indépendance sur certains choix d’exercices.

Un souvenir marquant durant ce séminaire ? 

François Stragier :

J’ai demandé aux élèves de se mettre par binôme afin qu’ils échangent sur leurs vies et que par la suite leur partenaire les présente au groupe.

Ils devaient notamment raconter une anecdote réelle afin de créer une connexion personnelle au groupe. Certaines anecdotes étaient drôles, d’autres intrigantes et enfin certaines très poignantes, ce qui nous a beaucoup touchés. Un beau moment de partage avec des personnes qui nous étaient inconnues encore une heure avant !

Michel Bianco :

Cela porte sur un exercice où les étudiants devaient s’inspirer de 3 cartes pour essayer de raconter une anecdote personnelle et nous faire croire à sa véracité… et bien certains sont de beaux menteurs, parce que l’on a vraiment cru à leur histoire qui s’avérait totalement inventée.

Merci à Michel et à François.

Posté le: 14-10-2020