Et si demain… la culture disparaissait peu à peu des médias

2017 est une année importante pour l’ISG, qui franchit l’étape symbolique d’un demi-siècle d’existence. Pour célébrer cet anniversaire, nous avons choisi de donner la parole à nos diplômés, hommes et femmes, de toutes générations, aux parcours divers en France et à l’International. Le livre « Et si demain », préfacé par Jacques Attali, réunit leur vision et leurs espoirs pour demain.

Miniature de l'image pour Géraldine Maillet_Photo.jpgGéraldine Maillet (ISG promo 1994), auteure, chroniqueuse et réalisatrice a partagé avec nous sa vision d’un monde ou la culture disparaîtrait peu à peu des médias.

À quelques exceptions près comme La Grande Librairie sur France 5, qui génère un bel audimat, la culture représente chaque jour davantage une niche dans le paysage audiovisuel français. Mais elle n’ a pas pour autant disparu de nos écrans. Sa présence s’illustre juste de manière différente. Et personnellement, je crois à son avenir sur nos chaînes. Quand des émissions culturelles se font plus rares sur les écrans, à ceux qui comme moi croient en la culture, de faire en sorte qu’elle s’invite dans les émissions grand public.

Tout est possible

Comme défendre un livre confidentiel que j’ai aimé à Touche pas à mon poste !, une émission qui cumule des records d’audience en access prime time. Si parmi le million et quelques de téléspectateurs qui m’ont vu et entendu parler du livre, ne serait-ce qu’une quinzaine d’entre eux se rend en librairie pour l’acheter, j’aurai gagné mon combat pour promouvoir un auteur auquel j’ai cru. Il faut juste sortir des codes, penser différemment. Un principe retenu durant mes études. C’est ce que m’a appris mon cursus à l’ISG, rien n’est impossible lorsque tu le veux vraiment…

Retrouvez l’intégralité du texte de Géraldine Maillet dans le livre « Et si demain… »


Posté le: 15-12-2017