Les soft skills et leur enseignement en école de commerce

 

Créativité, esprit critique, intelligence émotionnelle, négociation… Quelles sont ces fameuses soft skills tant recherchées par les recruteurs ?

Il vous faut rapidement maitriser ce sujet, que vous soyez à la recherche d’un stage, d’un job étudiant, de votre premier CDI ou encore pour vos entretiens d’admission en école de commerce, école d’ingénieurs…

Mais alors, de quoi s’agit-il ? Comment les développer ? Sont-elles enseignées dans une école de commerce ? Comment les mettre en valeurs ? Nous répondons à toutes vos questions !

 Les soft skills et hard skills en bref.

Les « soft skills » sont une autre façon d’évoquer le savoir-être, les compétences comportementales et relationnelles de chacun. Les attentes lors d’un recrutement dépendront des missions qui vous seront confiées.

Les recruteurs, eux-mêmes recherchés pour leur intelligence émotionnelle, sauront évaluer le savoir-être du candidat, sa communication non-verbale, son leadership, sa capacité à adhérer à la stratégie de l’entreprise et surtout à ses valeurs.

Un commercial devra mettre en avant sa capacité d’adaptation, son intelligence émotionnelle et son esprit de négociation. Les critères ne sont pas les mêmes pour un développeur web.

Et qu’attendra-t-on d’un manager ? Agilité, bienveillance et leadership.

Les soft skills, c’est également le moyen de se différencier en rassurant sur son adaptabilité aux changements de son environnement. Dans un monde du travail en pleine révolution, la valeur de ces compétences tend à égaler celle des compétences techniques ou « hard skills » car elles correspondent au renouveau du marché. La technologie, l’intelligence artificielle et l’automatisation ont accentué cette demande. Les compétences techniques sont valables de moins en moins longtemps tant la technologie évolue rapidement, mais surtout elles peuvent être déléguées à une machine. Pour tout cela, les soft skills sont essentielles à votre profil !

Comment les développer ?

Comme toutes les compétences, les soft skills s’acquièrent et se développent. Cela peut se faire par le biais de formation dédiées, toujours via des mises en situation. Les soft skills étant en grande partie une capacité à réagir, gérer ou s’adapter à certaines situations. Ces capacités se révéleront également lors d’activités artistiques, d’ateliers ou workshops, d’exercices de team building ou encore des hackathons. C’est l’expérience de nouvelles situations et de votre environnement de travail qui vous feront évoluer et exprimer vos compétences relationnelles. Il sera plus facile de les développer dans une équipe bienveillante où chaque personne a la possibilité de travailler sur soi mais aussi de s’enrichir des autres.

Comment sont-elles enseignées à l’ISG ?

Permettre le développement des softs skills et former des professionnels adaptables, créatifs, capables de fédérer et d’entreprendre, c’est tout l’enjeu de la pédagogie en mode projet propre au Programme 3+2 Business & Management de l’ISG, créé en 2013 pour satisfaire les esprits curieux et audacieux.

Toutes les 5 semaines les étudiants se consacrent à un projet co-construit par des entreprises et les responsables pédagogiques de l’ISG, sur des cycles volontairement courts pour travailler sa rapidité d’adaptation, donc son agilité. En plus de mettre en application les connaissances techniques acquises en cours, cela permet à chacun de se positionner dans l’équipe, percevoir le sens du collectif, prendre des décisions, résoudre des problèmes, développer ses compétences en négociation, son esprit d’entreprendre, etc.

Cette pédagogie particulière permet aussi de s’adapter à l’autre, de mutualiser les compétences et de créer la synergie nécessaire à l’aboutissement du projet.

En Cycle Bachelor, dès la 1e année post-bac, ces évènements pédagogiques prennent la forme de challenges Open Innovation, de séminaires, de business games, de simulation de négociation, etc. Ils peuvent avoir lieu sur l’un des 7 campus ou hors les murs.

En plus de ces évènements particuliers, les étudiants développent leur soft skills :

  • Les cours connaissance de soi et insertion professionnelle offrent les clés pour identifier, développer et les présenter ses compétences à un recruteur ;
  • Le Workshop Leadership Management fait travailler les étudiants de 2e année sur leurs soft skills et leur leadership, accompagnés par des coachs spécialisés
  • Enfin, les Workshops Négociations ont lieu en français et en anglais, pour travailler les capacités de négociation et aptitudes à convaincre.

L’adaptabilité pour multiplier les possibilités, l’initiative pour « oser le monde » !

Saurez-vous identifier vos soft skills ?

Vous êtes souvent désigné lors de travaux de groupe pour concevoir les visuels de votre présentation, réaliser croquis, logos ou affiches, imaginer les concepts marketings ? C’est donc vous le créatif du groupe !

Vous trouvez les réponses aux imprévus et permettez d’atteindre l’objectif fixé ? Alors vous êtes doué pour la résolution de problèmes complexes !

Votre comportement au sein d’un groupe et vos réactions face à différentes situations sauront vous aider à identifier vos soft skills. Vous pouvez également demander à vos proches quelles sont vos qualités et vos défauts pour mieux définir votre profil.

Le conseil : Comment les mettre en valeur ?

Les soft skills sont généralement mises en valeur lors de l’entretien de recrutement. N’attendez pas cette étape et relatez dans votre CV les projets réalisés ou encore les formations suivies. Ainsi, vous pourrez préalablement donner des indices sur les compétences relationnelles acquises.

Quelques conseils pour structurer votre CV en mettant en avant vos soft skills :

  • Sous le titre de votre CV retenez les 3 compétences comportementales qui vous correspondent, liées à vos compétences professionnelles ;
  • Pour chaque expérience, professionnelle ou bénévole, valorisez votre savoir-être ;
  • Et sur votre profil Linkedin ? Invitez vos relations professionnelles à vous recommander pour vos soft skills.

Le plus important restera de convaincre lors de l’entretien. L’idée n’est pas d’y lister une série de soft skills qui vous paraissent être celles que souhaite entendre votre recruteur.

Il ne s’agit pas d’annoncer des compétences qui ne vous correspondent pas, vous pourriez vous trahir vous-même lors de l’entretien. Il faut que les soft skills annoncées soit en accord avec l’image que vous renvoyer de vous-même à votre interlocuteur.

20% des métiers connus aujourd’hui devraient disparaitre d’ici 10 ans : démontrez que vous saurez vous adapter et révéler votre potentiel !

Posté le: 09-03-2020