NANTES / 10 décembre : Journée Internationale des Droits de l’Homme

Nous célébrons aujourd’hui, 10 décembre 2019 la Journée internationale des droits de l’Homme. Pourquoi cette journée et quelles en sont les origines ?

Un hommage à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme

L’Histoire de l’homme est parfois aussi celle de son inhumanité. Certaines histoires ne devraient ainsi jamais se reproduire. La fin de la seconde guerre mondiale révèle des horreurs inédites pour le monde contemporain. Les atrocités de l’Holocauste sont un choc, tant par leur ampleur que par leur organisation systémique. Il s’agit alors d’endiguer durablement la propagation des idéologies fascistes et nazies. La communauté internationale se mobilise pour la création d’une Charte Internationale de Droits.

Son Comité de rédaction, présidé par Eleanor Roosevelt, est composé de membres en provenance de 18 pays. La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme est adoptée le 10 décembre 1948 à Paris par la troisième Assemblée Générale des Nations Unies. Le pragmatisme de son texte est le fruit de différents consensus politiques : il s’agit surtout de remporter le maximum d’adhésions. A noter que lors du vote, parmi les 56 États membres des Nations Unies, l’Afrique du Sud, l’Arabie saoudite et l’Union Soviétique se sont abstenus.

Ce jour anniversaire du 10 décembre commémore donc l’adoption de cette Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

 

Des héritages gigognes

L’Histoire s’appuie heureusement aussi sur ses actions inspirées et inspirantes. Le texte contemporain de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 est ainsi inspiré de celui de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789. Il est inspiré lui-même en partie de celui de la Déclaration d’indépendance des États-Unis de 1776. La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen constitue un texte fondamental de la Révolution française. Une semaine de débats suffit à rédiger ce code universel qui en inspirera beaucoup d’autres. Insufflé par Rousseau et le Siècle des Lumières, il pose les bases de la République et de la démocratie. Son Article premier est aussi le plus connu : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ».

Posté le: 10-12-2019