BORDEAUX / Une semaine de travaux dans l’humour et la bonne humeur

Du 3 au 7 décembre dernier, nos étudiants de 1ère année ont eu l’opportunité de participer à une semaine de parcours libres artistiques. Les étudiants ont pu travailler sur trois entreprises différentes : Betclic, Le Pull Moche et le Rooftop du Radisson Blu. 

Dans le cas de Betclic, il s’agissait d’imaginer une campagne publicitaire pour les paris sportifs de la marque. C’est ainsi que le groupe composé de Cannelle Duchêne, Charles Benoist, Hugo Palmer, Joris Pierret, Jules Cadusseau et Margaux Dubois s’est attelé à cette tâche pendant une semaine. Pour nous, ils reviennent sur leur parcours libre artistique :

« Nous sommes tous d’accord pour dire que cette semaine de parcours libres artistiques a été très enrichissante. Au départ, nous avons été séparés en 3 groupes différents : un pour la partie photo, un autre sur la vidéo finale et un troisième pour travailler sur le brand content. Nous avons su mettre à profit ces trois nouvelles compétences pour créer un seul et même projet. Ce qui nous a permis d’acquérir de nouvelles capacités dans des domaines qui nous étaient auparavant inconnus. Nous étions certes tous dans des groupes différents mais nous avons su nous être utiles dans tous les domaines même s’ils n’étaient pas initialement les nôtres. Si on devait résumer cette semaine de parcours libres artistiques en quelques mots nous dirions cohésion, nouvelles connaissances, sérieux et bonne ambiance. »


Un autre des challenges des parcours libres artistiques  était celui pour Le Pull Moche qui consistait à créer un engouement autour des pulls moches de Noël. Le groupe d’Arthur Dumont, Aude Poureyron, Clara Camara, Marine Le Maistre, Oihana Laffitte et Pauline Coret s’est démarqué par leur travail. En effet, ils ont eu l’idée de lancer un compte Instagram regroupant les meilleures photos des pires pulls moches de Noël. 

« Nous avons choisi le Pull Moche parce que le projet nous semblait dynamique et comportait de multiples possibilités. L’idée de ce storytelling passant par un compte Instagram nous est venu tout naturellement en mixant plusieurs idées. Nous avons pris beaucoup de plaisir à réaliser le projet mais malheureusement le manque de temps était contraignant. Nous aurions clairement pu approfondir l’idée. Cependant, l’ambiance des parcours libres artistiques était assez bonne et nous nous sommes très bien entendu. En effet, le fait de choisir la constitution du groupe peut représenter une pénalité ou une force. Mais dans notre cas c’était une force car nous avons su répartir les tâches et le mode de travail était assez homogène. »

Certains étudiants particulièrement intéressés par ce projet comme Damien Petit-Brisson ont tenu a nous faire part de leur ressenti.

« Tout d’abord, j’ai trouvé le principe de créer une pub « storytelling » très intéressante. Lors du tournage mon groupe s’est parfaitement bien entendu et amusé à réaliser cette vidéo. Concernant le montage, je n’en n’avais jamais réalisé. Mais grâce aux accompagnants, nous avons pu rendre un travail à la hauteur de nos espérances. Ce fut une semaine assez intense, puisque nous n’avions que 4 jours pour imaginer, réaliser, tourner et monter une vidéo. Toutefois, cela m’a apporté beaucoup de nouvelles compétences et j’en suis ravi. »

Merci et bravo à tous les groupes des parcours libres artistiques pour leur sérieux qui leur a permis de fournir un travail alliant humour et efficacité !


 

 

 Article by Amélie Chauveau

 

Posté le: 28-01-2019