[Paris] Conférence Destination : les relations entre la France et le Brésil

Dans le cadre des 50 ans de l’Institut Supérieur de Gestion (ISG), cette Grande École de Commerce organise un cycle de conférences sur l’ensemble des sept campus (Paris, Bordeaux, Lille, Lyon, Nantes, Strasbourg et Toulouse). L’objectif est de donner envie aux étudiants de  s’ouvrir sur le monde, grâce à un éclairage apporté par une personnalité issue de la société civile ou des représentants officiels étrangers.

Ainsi, à l’ISG Programme Business & Management 3+2 Campus de Paris, Paulo Cesar de Oliveira Campos, Ambassadeur de la République fédérative du Brésil en France et Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire auprès de la principauté de Monaco, est intervenu le mercredi 18 octobre dernier sur les relations entre la France et le Brésil. Un focus a été mis sur l’accord  Mercosur- Union européenne. 

La République fédérative du Brésil est composée de 26 Etats et d’un district fédéral ; elle est présidée par Michel Temer depuis le 31 août 2016.

Le Brésil est considéré comme un « géant économique » (9e PIB mondial) grâce à une économie maintenant diversifiée et bien insérée dans un vaste marché. Toutefois, en 2017, le Brésil entre dans une période de transition économique et sociale, au lendemain de la présidence de Luis Inacio Lula da Silva. De plus, les finances publiques sont dans une situation critique. Pour y remédier, le gouvernement a lancé de nombreuses réformes économiques, afin de restaurer son attractivité auprès des investisseurs étrangers.

Relations entre la France et le Brésil

La France et le Brésil entretiennent depuis longtemps de fortes interrelations économique, de défense, culturelle et d’amitié. A titre illustratif, il convient de citer le partenariat stratégique de mai 2006 qui « reconnait le Brésil comme un acteur global et un candidat légitime à un siège de membre permanent au Conseil de Sécurité des Nations Unies. Il engage un partage de savoir-faire et d’expertise par des initiatives conjointes, s’appuyant sur la mise en commun de ressources matérielles, technologiques, humaines ou naturelles. Il touche tous les domaines : militaire, spatial, énergétique, économique, éducatif, aide au développement en pays tiers, coopération transfrontalière entre la Guyane française et l’Etat de l’Amapa ».

Relations entre le Mercosur et l’Union européenne

 Les relations du Brésil avec le Mercosur et l’Union européenne sont porteuses d’avenir et concernent des secteurs d’intérêts très importants. Dans ce cadre, la présidence du Mercosur (marché commun du Sud) par le Brésil, depuis juillet 2017, donne une nouvelle perspective aux relations entre ces deux parties, à l’image de l’accord d’association et de libre-échange de 1999, réactivé en 2016 et socle majeur des futures relations politiques, économiques et culturelles.

L’Union européenne a lancé en juillet 2017 un partenariat stratégique où les deux parties s’engagent à déployer d’après Paulo Cesar de Oliveira Campos : « un rôle actif dans les problèmes politiques, régionaux, économiques et sociaux dans le monde… Il comporte une série d’engagements concrets dans de nombreux domaines, dont la sécurité, le développement durable, la coopération régionale, la recherche et les nouvelles technologies, les migrations, l’éducation et la culture ».

Posté le: 26-10-2017