[PARIS] Portrait de Stéphane Brassart, intervenant en Webmarketing et Communication Digitale sur le campus de Paris

Après un cursus histoire et science politiques, Stéphane Brassart nous raconte son parcours en tant qu’intervenant pour l’ISG Programme Business & Management :

  • Cursus universitaire :

M1 en histoire ancienne et M2 en Sciences politique

  • Résumé autobiographique :

Pas mal d’années en agence et en start-up puis chez l’annonceur, essentiellement dans le monde de la banque puis de la finance.

  • Qu’est-ce qui vous a donné envie d’être professeur ? Et plus particulièrement au sein de notre école ?

Chargé d’un séminaire depuis plusieurs années à l’IUT, j’avais très envie de suivre des étudiants pendant une année pleine voire sur plusieurs années. L’ISEG MCS m’a offert cette possibilité autour d’une belle aventure éditoriale, les blogs étudiants. L’ ISG Programme Business & Management m’a également fait confiance pour introduire les enjeux et les défis du développement durable dans la pédagogie des 2e années.

  • Quelles facettes de votre métier appréciez-vous particulièrement ?

Les moments magiques où vous sentez que vous avez ouvert des yeux : des regards attentifs, des prises de note fébriles, un silence partagé, des questions ou des remarques qui fusent… Bref, vous êtes en une sorte de « symbiose heuristique », plus simplement d’harmonie de la connaissance et de l’échange. A l’exact opposé, j’adore également préparer mes cours, les refaire, les reconstruire, les améliorer, toujours très tôt le matin.

  • Qu’est-ce que vous attendez de la part de vos étudiants ?

Du respect pour eux-mêmes : étudier n’est pas jouer et s’engager dans une formation professionnalisante implique qu’ils se mettent à l’ouvrage, qu’ils perçoivent les enjeux du marché du travail et des attentes des entreprises, en un mot qu’ils s’engagent.

  • Le petit plus de votre cours :

Des photos décalées, amusantes, créatives sur mes slides, glanées ça et là sur le web ou les réseaux sociaux.

  • Une citation ou une phrase qui vous inspire :

Je triche et je m’arrête sur deux citations : « L’homme pense car il a des mains » (Anaxagore) et qui suppose que l’outil vous rend intelligent, vous « éveille » si vous savez l’employer et en mesurez toute la portée. L’autre est une pensée confucéenne que j’aime à lancer en boutade aux étudiants, « ce n’est pas le chemin qui est difficile mais le difficile qui est le chemin ».

  • Le mot de la fin ?

Allez, une autre citation ! « Si vous traitez un individu comme il est, il restera ce qu’il est. Mais si vous le traitez comme s’il était ce qu’il doit et peut devenir, alors il deviendra ce qu’il doit et peut être. » Voilà qui résume parfaitement la relation que je veux cultiver avec mes étudiants.

Posté le: 28-03-2017