PLANÈTE SOLIDAIRE 2021 / Interview du Partenaire « Monastère de Prouilhe », avec Sœur Marie

PLANETE SOLIDAIRE 2021, ce sont plus de 2 000 étudiants de l’ISG, l’EPITA et l’ESME Sudria qui unissent leurs compétences pour inventer le business de demain. Encadrés par des professeurs et des alumni, les étudiants de ces écoles accompagnent les acteurs du tourisme, de la restauration et de la culture.

 

Aujourd’hui, nous avons interviewé Sœur Marie, Alumni de l’ISG et aujourd’hui Econome et Cheffe de projet au Monastère de Prouilhe, qui a tout naturellement souhaité rejoindre l’aventure PLANETE SOLIDAIRE 2021.

 

 

Des étudiants qui travaillent pour un Monastère, dans quel objectif ?

 

Ce projet comporte plusieurs dimensions :

– Tout d’abord, il a une dimension immobilière, puisque nous faisons rénover des bâtiments.

– Ensuite, il a une dimension agricole. En effet, nous restructurons l’exploitation agricole.

– Et enfin, il a une dimension relationnelle. En tant que Monastère notre vocation première c’est la prière et l’accueil des visiteurs, quelle que soit leur sensibilité.

Au travers de tout cela, la qualité de la relation prime. Et cette importance des relations se retrouve dans toutes les dimensions du projet.

L’enjeu de ce projet est de mieux accueillir, et mais aussi d’avoir des meilleures conditions pour réaliser notre vocation.

 

 

Que peuvent apporter des étudiants à un Monastère comme le vôtre ?

 

Ce que peuvent apporter les étudiants à un Monastère comme le nôtre, c’est l’élan et l’audace de la jeunesse.

Je me rends compte que demander aux jeunes de s’impliquer à nos côtés permet d’aller beaucoup plus loin. Les jeunes sont en plein dans le monde, ils ont leurs aspirations. Je suis persuadée qu’un lieu comme le nôtre est un lieu qui a de l’avenir et l’avenir se construit avec les jeunes.

Un Monastère est un lieu de tradition. Mais pour que la tradition se transmette bien, il faut que toutes les générations soient impliquées et que les jeunes puissent nous donner les éléments pour adapter la tradition et la rendre vivante. Une tradition, si elle ne s’enrichit pas de la richesse des jeunes générations, elle meurt.

Ce qui m’intéresse aussi, dans le fait que Prouilhe et les jeunes de l’ISG puissent avancer ensemble, c’est qu’au Monastère il y a une qualité d’accueil et d’ouverture qui est à la mesure de la dimension internationale de la Communauté.

 

 

Que peuvent en retirer les étudiants ? Et quels sont les bénéfices qui peuvent découler de tout ça ?

 

Les étudiants peuvent retirer beaucoup de choses de ce projet.

Au vu de la diversité des dimensions du projet, il y a un réel enjeu de professionnalisation. Jusqu’ici nous avons beaucoup travaillé sur les outils de communication. Par exemple,  les étudiants nous ont livré les maquettes en vue de la création d’un site de vente en ligne et la présence sur les réseaux sociaux.

Le fait que les étudiants se soient penchés sur ces domaines est très formateur pour eux. Cela leur permet de mieux apprendre à maitriser ces outils et à les adapter à une situation particulière.

Si l’on pouvait poursuivre la mission, il y a d’autres domaines de professionnalisation que les étudiants pourraient exploiter.

Par exemple en ce moment, nous sommes en train de lancer une opération de recherche de mécénat. Dans la méthodologie, j’avais mis une équipe en contact avec la société France Mécène. Le Fondateur de France Mécène s’était rendu disponible pour conseiller les étudiants, pour leur donner une formation en méthodologie pour la recherche de mécénat.

 

 

Etant une ancienne élève de l’ISG, depuis longtemps je rêvais de construire quelque chose avec l’école. Je garde un super souvenir de ma formation qui me sert tous les jours dans mon travail au Monastère, puisque je suis Econome et Cheffe de projet.

Ce retour aux sources se réalise aussi grâce au soutien des Alumni de l’ISG, puisque c’est Florence DELSAUX qui m’a fait connaître PLANETE SOLIDAIRE.

 

 

 

Pour en savoir plus sur Planète Solidaire : https://www.isg.fr/blogs/a-la-une/2021/03/2-000-etudiants-de-3-grandes-ecoles-mobilises/

 

Posté le: 02-06-2021