LYON / « Je rêve d’intégrer l’ISG »

Intégrer une école de commerce constitue le rêve de beaucoup d’étudiants en France. C’est notamment le cas pour Kevin, brillant lycéen qui a la volonté de rejoindre l’ISG, campus de Lyon à la rentrée 2021.

Après avoir échangé avec l’équipe des admissions sur un salon, Kevin a participé aux ateliers digitalisés proposés dans le cadre du Printemps de l’Orientation en mai dernier.

Dès la rentrée, il a également profité des journées d’immersion pour découvrir l’univers d’une grande école de commerce et la pédagogie innovante dispensée à l’ISG.

 

Quel est votre parcours ?

Actuellement je suis en terminale générale au lycée de la Plaine de l’Ain à Ambérieu en Bugey. Mes spécialités sont Mathématiques et SES.

 

Quels sont les raisons qui vous donnent envie d’intégrer l’ISG ?

Les raisons pour lesquelles je souhaite rejoindre l’ISG sont multiples. Tout d’abord le parcours international proposé dans cette école spécialisée. Je le trouve très avancé et complet. Je suis également assez séduit par votre structure à taille humaine dans une ambiance conviviale où tout le monde se connait et se respecte. Sans oublier, bien sûr, votre suivi individuel très développé.

 

Comment s’est déroulée votre journée d’immersion ?

Ma journée d’immersion s’est parfaitement bien déroulée. Elle confirme ce que je ressens pour l’ISG. La préparation au concours d’entrée m’a rassuré sur les différentes parties de ce dernier. Un cours en immersion m’a permis de faire de nouvelles rencontres mais également de voir le réel investissement de tout le monde. J’ai même pu partager une de mes idées. Cela fût une expérience très instructive.

 

Quel est votre personnage historique inspirant (ou fictif) ?

Pour être honnête j’ai deux personnages qui m’inspirent. Abraham Lincoln mais aussi Mohamed Ali. Ce sont 2 personnes qui défendaient ardemment leurs idées, se battant pour que ces dernières  voient le jour, pour faire comprendre ce qu’ils pensaient et ressentaient. Ils ont été également protecteurs et à l’écoute des autres. Ils seraient encore bien d’actualité aujourd’hui.

Un grand merci à Kevin pour ce témoignage.

Posté le: 04-11-2020