Venez nous rencontrer
Journées portes ouvertes
Pédagogie

BORDEAUX / Planète Solidaire : 5 projets à suivre

Depuis le Jeudi 26 Mars, l’ISG a mis en place Mission Planète Solidaire pour aider les entreprises à s’organiser et préparer « l’après » COVID 19. Les étudiants, répartis en équipes, sont accompagnés par des Alumnis et des Sherpas qui les aident à prendre les meilleures décisions. Le but est de mettre à profit leurs talents pour aider des associations ou des entreprises locales dont l’activité a été fortement impactée par le confinement. Trois semaines après le lancement de Planète Solidaire, plusieurs équipes bordelaises ont d’ores et déjà bien avancé dans leurs projets. Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir cinq d’entre elles :

Projet Planète Solidaire #1 : « Comme à la Ferme »

Membres : Mélissa Pénichoux, Micaela Gomes Dias, Epiphanie Tuyishimire, Cameron Koffi-Yobou, Pauline Rivallant-Delabie (1ère années)

A l’occasion de Planète Solidaire, un groupe d’étudiants de 1ère année a souhaité aider au mieux les agriculteurs. Durant leur mission, ils soutiendront l’entreprise « Comme à la Ferme », spécialisée dans l’élevage de porcs noirs et la commercialisation de charcuteries faites maison. M. et Mme Oyharcabal, propriétaires de la ferme, possèdent peu de connaissances en matière de marketing et communication. Les étudiants vont donc les aider à développer leur présence digitale en créant notamment une newsletter pour mettre en place un fichier clients.

« Nous avons choisi « Comme à la ferme » car c’est une entreprise qui travaille avec une race de porc particulière : le Porc Gascon. Et nous trouvions intéressant de travailler pour une entreprise aussi singulière. Il était important pour nous d’aider une entreprise avec qui nous avions une bonne communication et une bonne entente. Monsieur et Madame Oyharcabal ont été très accueillants et ont tout de suite adhéré à notre projet.»

 

Projet Planète Solidaire #2 : « Fleurs de Mars »

Membres : Camille Sangiani, Lucile Vivier, Philippine Thierry-Dourthe (2ème années)

Ce soutien entre un groupe d’étudiantes et un fleuriste est l’exemple parfait du réseau professionnel local. « Fleurs de Mars » est un fleuriste situé Place Paul Doumer, à quelques mètres du campus de l’ISG Bordeaux. Motivées par un élan de solidarité envers les acteurs de l’économie locale, les étudiantes ont contacté en priorité les entreprises situées autour du campus. Elles ont choisi d’aider le premier fleuriste de Bordeaux labellisé éco-responsable, signataire de la charte Fleurs de France et acceptant le règlement en MIEL (Monnaie d’Intérêt Economique Locale).

« Nous avons choisi « Fleurs de Mars » car nous étions d’accord pour dire que la situation actuelle de confinement est très compliquée pour les fleuristes. Nous avons donc réfléchi à des fleuristes locaux situés à côté de notre l’école. Après avoir envoyé un mail à plusieurs d’entre eux, nous avons reçu une réponse de « Fleurs de Mars » qui se disait être très intéressée par ce projet. Notre objectif principal était d’aider au maximum en anticipant « l’après confinement ». Nous essayons de garder le contact avec les clients en améliorant les réseaux sociaux, en particulier sur le marché du BtoB via la plateforme LinkedIn. Aider les entreprises locales face à l’épidémie est très important car nous devons nous montrer solidaires en cette période de crise. Nous savons que l’économie chute à cause de cette épidémie. Donner un coup de pouce est donc toujours bienvenu dans cette période difficile. »

 

Projet Planète Solidaire #3 : « Les Asperges des Sables du Paradis »

Membres : Mathieu Dorondovas, Océane Lacabanne, Gianni Lartigue, Mathilde Naury, Camille Soule (1ère années)

« Les asperges des sables du Paradis » est une entreprise spécialisée dans la viticulture et la production d’asperges. Son chiffre d’affaire se faisait essentiellement grâce aux marchés. Etant donné le contexte actuel, l’entreprise souffre du peu de présence sur les réseaux sociaux. Quatre étudiants de 1ère année ont donc souhaité accompagner cette entreprise et ainsi privilégier le soutien au niveau local. Leur idée est de développer avant tout l’économie régionale et le made in France. C’est grâce à Maud Soulies (ISG, Promo 1994) qu’ils ont pu entrer en contact afin de commencer cet élan de solidarité.

Projet Planète Solidaire #4 : « Elag’arbre »

Membres : Julien Rosada, Thomas Gruchet, Flavie Chatelet, Marie Girard, Pablo Magnanon-Lopez et Théo Gourgues-Ousteau (1ère années)

L’entreprise « Elag’arbre » est spécialisée dans la vente de fournitures de jardin (clôtures, portails, revêtements…). Elle propose également des services de conception et d’aménagement des espaces verts. « Elag’arbre » fait partie de ces entreprises qui bénéficient de la Mission Planète Solidaire grâce à un groupe d’étudiants en 1ère année de l’ISG Bordeaux : . Le patron de l’entreprise, Anthony Clerteau, se dit enchanté par la démarche solidaire des étudiants qui travailleront sur le développement de ses réseaux sociaux.

« Nous avons trouvé cette entreprise grâce au réseau professionnel d’un des membres de notre groupe. Notre choix s’est porté sur Elag’arbre car c’est une TPE avec seulement deux salariés en plus du dirigeant. Le confinement a un véritable impact sur cette entreprise. Donc nous avons voulu aider dans le développement du digital. Ce qui permet à l’entreprise d’être plus visible et attirer d’autres clients afin de redémarrer au mieux »

Projet Planète Solidaire #5 : « Le Club des Archers du Bassin d’Arcachon »

Membres : Baptiste Mazeaud, Matthieu Diaz, Mathéo Berti, Hugo Malkiel, Nathan Robert (2ème années)

Les entreprises ne sont pas les seules à être aidées par Mission Planète Solidaire. « Le Club des Archers du Bassin d’Arcachon » est une association de tir à l’arc qui souhaite développer depuis quelques temps sa communication autour des activités de loisirs payants. Afin de commencer cette démarche, le groupe d’étudiants souhaite monter une campagne emailing. Ce qui permettra de mettre en place une base de données de prospects. Ils feront également une étude de la concurrence pour proposer des préconisations dans le cadre d’une création d’un site internet.

Nous tenions à remercier tous nos étudiants pour leur implication et leur investissement pour les entreprises qu’ils accompagnent. Nous pensons aussi à toutes les entreprises qui appréhendent cet « après-confinement » et qui traversent une période difficile. C’est un instant d’aide et de soutien que nos étudiants ont mis en place.

Retour en haut de page