Venez nous rencontrer
Journées portes ouvertes
Campus de Nantes

NANTES/ Parcours Libre Marketing : la stratégie OCÉAN BLEU

Notre Parcours Libre Marketing  invite, comme son nom l’indique, nos élèves de première et de deuxième année à choisir eux-mêmes une thématique. Parmi celles que nous leur proposons, la stratégie Océan Bleu, enseignée par Rodolphe Berthault, se distingue par son innovation et son originalité. 

Océan bleu  : un modèle iconoclaste et disruptif

Ce modèle de stratégie marketing Océan bleu a été démontré par deux chercheurs, W. Chan Kim et Renée Mauborgne, dans leur ouvrage Stratégie Océan Bleu : Comment créer de nouveaux espaces stratégiques. Les deux français ont établi que la définition de certains secteurs d’activité n’était pas aussi fixe que l’on pouvait le penser. Il est donc possible de remodeler leurs frontières, voire d’en créer de nouvelles. La stratégie Océan Bleu est disruptive, c’est à dire qu’eIle provoque une rupture dans les modes de fonctionnement d’un secteur d’activité ou dans les modes de consommation. Elle sort totalement des schémas économiques connus, en brise les cadres. Elle fait entrer l’entreprise dans un espace inédit en créant elle-même de nouvelles tendances.

L’océan bleu s’oppose ainsi à l’océan rouge qui représente lui l’espace concurrentiel que se partagent les autres entreprises. La difficulté résidant bien sûr dans le fait de se maintenir dans la zone bleue.

Des exemples emblématiques 

Parmi les grandes entreprises qui ont réussi à nager dans cet océan de l’innovation, on trouve Nespresso. Ces inventeurs de la capsule de café ont investi le marché en proposant à la fois un nouveau mode d’utilisation d’un produit ainsi que la machine qui permet de le consommer. La déclinaison communicationnelle très efficace a contribué à asseoir la réputation originale de la marque. What else ?

Dans un autre domaine, le Cirque du Soleil a révolutionné l’industrie vieillissante du cirque traditionnel en proposant une version inspirée des shows de Broadway. Ce cirque nouvelle génération a également choisi de bannir les animaux des spectacles, tant pour des raisons éthiques (la présence des animaux étant de moins en moins appréciée du public) qu’économiques (coût d’achat, de transport, de soin, de dressage très importants). De même, la figure du clown, réinventée et plus poétique, se dégage de celle, caricaturale et parfois même angoissante, de l’ancienne mouture circassienne. 

NetJets quant à elle est entrée dans l’industrie du luxe par une porte inattendue. L’entreprise a ainsi proposé l’achat en copropriété de jet privé. Les copropriétaires bénéficient des avantages du jet (multiplicité d’aéroports, confort et privacité des avions) sans devoir supporter seuls les coûts vertigineux de l’entretien et de la gestion des appareils. Le concept fonctionne remarquablement.

Un Workshop made in ISG 

Les talents de demain sont en incubation dans les écoles d’aujourd’hui. S’inspirant de la stratégie  Océan bleu, une de nos équipes d’étudiants a ainsi travaillé sur l’idée d’un centre de loisirs qui inclurait un service équivalent à la colonie de vacances. Ce modèle hybride appelé Marchand de sable permettrait notamment aux parents isolés de faire garder leurs enfants tout en profitant de leurs congés. 

« Monsieur Berthault nous a accompagnés lors de la mise en place de notre projet et nous a conseillés durant tout le PLM », explique Rozenn Ezéquel. « C’était très intéressant et très utile puisque cela peut nous servir lors d’une stratégie à mettre en place dans un Business Game ou même pour nos projets à nous ».

 

 

 

 

Retour en haut de page