quentin-neuhardt-cbp-audit

[Strasbourg] Quentin nous parle de son stage dans un cabinet d’Audit

Vous voulez en savoir plus sur l’audit ? Ça tombe bien  ! Quentin a fait son stage en tant qu’auditeur junior dans un cabinet de ce domaine. Retour sur son expérience.

Peux–tu te présenter?

Je m’appelle Quentin Neuhart, j’ai 23 ans et je viens de Strasbourg.

J’ai obtenu une licence d’économie et de gestion spécialisée en gestion à l’Université de Strasbourg et j’ai décidé de continuer mes études dans le domaine de la finance. C’est pour cela que j’ai intégré le parcours International Business Track de l’ISG spécialisation finance en 4ème année.

Où fais-tu ton stage et quelles sont tes missions?

J’ai fait mon stage dans un cabinet d’audit financier, le cabinet s’appelle « CBP Audit & Associés » dont le siège se situe à Marseille et qui possède un bureau à Strasbourg où j’ai été recruté en tant qu’auditeur junior.

Les missions d’un auditeur sont de s’assurer du caractère complet, sincère et régulier des comptes d’une société.

Les missions se sont donc déroulées au sein de plusieurs entreprises partout en France et se décomposent en 2 grosses étapes importantes :

  1. La phase de contrôle interne : C’est une période pendant laquelle nous nous rendons dans les entreprises afin d’analyser comment ces dernières opèrent. Leurs processus d’achats, de vente, leurs méthodes de comptabilisation, la valorisation des stocks etc… Après avoir analysé toutes ces méthodes, nous procédons à des tests afin de vérifier si les processus théoriques sont conformes à ce qui se passe en réalité. Après ces tests, le Commissaire aux comptes (l’associé du cabinet) fait un point sur les résultats des tests auprès de la direction de la société afin de mettre en avant ce qui pourrait être amélioré ou, au contraire, ce qui est très bien organisé.
  2. La phase de contrôle final : Période qui intervient après la date d’arrêté des comptes des entreprises. C’est une période pendant laquelle nous nous rendons à nouveau dans l’entreprise mais cette fois-ci dans le but de contrôler la véracité des comptes. Avec toute l’aide possible des employés de la société et des tiers concernés, notre but est de vérifier poste par poste, si les comptes inscrits au bilan et au compte de résultat reflètent vraiment l’activité de l’entreprise et sa situation. A l’issue de cette période, des changements dans la comptabilisation sont demandés si des anomalies ont été trouvées.

Qu’est-ce que tu as préféré dans ce stage? 

Premièrement ce que j’ai préféré dans ce stage est le fait d’avoir voyager dans toute la France. En effet, les clients du cabinet sont répartis sur tout le territoire et nous avons été amené à nous déplacer une semaine pour chaque entreprise dans le but de contrôler les comptes.

Ensuite en tant que stagiaire j’ai été considéré au même titre qu’un auditeur junior employé, j’ai effectué les mêmes tâches que les collaborateurs du cabinet. C’était loin d’être « Un stage photocopie ».

Et finalement ce que j’ai beaucoup apprécié, c’était la proximité avec la direction du cabinet et notamment l’associé du bureau de Strasbourg qui était très accessible et qui m’a beaucoup aidé et appris pendant toute la durée du stage. J’ai pu assister à des réunions entre le commissaire aux comptes et la direction de certaines sociétés ce qui n’est jamais le cas dans des cabinets comme « Les big four ».

Qu’est-ce que ce stage t’apporte personnellement? Et professionnellement? 

Ce stage m’a permis d’acquérir énormément de notions dans le domaine de la comptabilité et de la finance. En effet, les sociétés que nous avons auditées sont de secteurs très variés (Publicité, Industrie, Distribution…), ce qui a nécessité l’apprentissage de connaissances spécifiques à chaque domaine.

Ce stage m’a permis de développer énormément mon sens du relationnel, dans chaque entreprise nous avions des interlocuteurs différents. Il a donc fallu s’adapter à chaque personne surtout que les auditeurs peuvent être considérés comme étant « embêtant » dans le sens ou nous demandons énormément d’information et de documentations aux employés des sociétés en plus des taches classique qu’ils doivent effectuer.

Et finalement le fait d’avoir été en déplacement une grande partie du temps de ces derniers mois m’a appris à m’adapter à un rythme propice au monde du travail contrairement au rythme étudiant…

Merci Quentin pour ton retour !

 

Posté le: 12-07-2018