[Bordeaux] Alix Sauzedde (3ème année) et son amour pour le monde asiatique.

  • Comment s’est passée ton arrivée à Chengdu ? 

Je suis partie depuis Bordeaux le 23 Février et suis arrivée à Chengdu le 24 dans l’après-midi. Avec 14 heures de vol dans les pattes, j’étais bien contente d’être récupérée par une étudiante en échange linguistique qui m’a accompagnée et aidée à m’installer sur le campus de la SWUFE en centre-ville. J’ai donc une petite chambre avec salle de bain, dans un complexe de dortoirs pour étrangers, comme maison pour mes 4 mois d’études.

Chengdu est une ville de « seconde zone » avec 14 millions d’habitants, un complexe underground super efficace et moderne, un bon réseau de transports et est une ville truffée de vélos (activité super amusante et super dangereuse si on regarde comment les chinois conduisent. J’ai fait le Vietnam à mobylette et j’ai peur en Chine). De manière générale, c’est une ville où il fait bon vivre !

La population locale est accueillante et très curieuse des étrangers (surtout des jolies filles étrangères ou des blonds).

  • Comment se passent tes cours ? Est-ce que votre emploi du temps est organisé de façon à vous permettre de visiter tout en ayant assez de temps pour travailler ? Quelles matières étudiez-vous ?

A SWUFE j’ai des cours d’Investments, de Managerial Accounting, Chinese Economy et Operation and Information Management. Tous les cours sont vraiment super intéressants et nécessitent du travail personnel tout au long du semestre. Je ne conseille pas Chengdu en destination pour les étudiants qui n’ont pas l’intention de fournir un travail relativement régulier et de qualité. Les cours sont dispensés dans les mêmes salles que les étudiants chinois et on se rend compte après quelques examens du niveau minimum attendu.

Mon emploi du temps est un peu contraignant selon moi, car je n’ai qu’un seul cours par jour du Lundi au Jeudi. J’ai un bon weekend de 3 jours mais c’est vraiment dommage d’avoir une semaine bloquée pour un cours de 2 heures et demi par jour.

Mais de manière générale je me plaît à aller en cours.

  • As-tu pu visiter Chengdu et ses alentours ? 

J’ai fait pas mal de choses depuis que je suis arrivée. Il y a beaucoup de choses à voir au sein même de Chengdu : des temples, des grands centres commerciaux undergrounds vraiment géniaux et des cafés super mignons. Pour les grosses sorties je suis d’abord allée au célèbre centre de recherches des Pandas à Chengdu. J’ai également visité un magnifique site d’irrigation d’eau à une heure au Nord de Chengdu (Dujiangyan) ainsi que de nombreux temples construits sur un grand flanc de colline. Enfin, je suis allée voir le Bouddha Géant de Leshan à quelques kilomètres du Mont sacré Emei. Je prévois d’autres sorties avant mon départ bien entendu !

Pour ce qui est des spécialités culinaires, c’est mon domaine et j’ai goûté de tout ! Les soupes de dumplings au piment du Sichuan, les baozi, les hotpots à la cervelle de porc et les fameuses brochettes à volonté. Je me régale tous les jours !

 

  • Je crois savoir que ce n’est pas la première fois que tu te rends en Asie Pacifique et que ta passion pour cette région du monde ne date pas d’hier, n’est-ce pas ?

Oui, en effet, je suis passionnée par l’Asie depuis toute petite ! Ça a commencé par les mangas et anime japonais ainsi que les buffets à volonté asiatiques (ceux-là on les aime bien) pour finir par adorer les différentes cultures asiatiques. Il y a tellement de cultures différentes à découvrir que jamais je ne semble en avoir assez. La musique, l’art, la nourriture, il y a tellement à voir et à faire.

L’Asie du Pacifique est une région du monde qui partage des caractéristiques à la fois ultra modernes et traditionnelles, où richesse et pauvreté se côtoient quotidiennement et qui offre un mélange unique et singulier pour nous, étrangers. Après chaque voyage, c’est une nouvelle expérience et leçon de vie qui s’ajoute. La première fois que j’ai vu la pauvreté au Vietnam et en Chine, je crois que quelque chose a changé et en bien.

  • Tips pour les futurs étudiants en Chine :

Je conseille VIVEMENT aux étudiants de savoir au moins compter en chinois. Sinon pour payer rien que votre nourriture vous allez souffrir. Personne ne parle anglais ici. C’est pratique d’ouvrir un compte bancaire et d’obtenir une carte bancaire chinoise pour pouvoir profiter des supers avantages de tout payer avec son téléphone portable ! (Alipay et Wechat seront vos dieux). Oubliez votre porte-monnaie, vous n’avez besoin que de votre téléphone pour survivre.

Créez-vous un compte Wechat ! Préparez-vous à acheter un VPN. La Chine bloque tous les sites étrangers, il faut donc se préparer à avoir un VPN pour accéder à nos applications. Achetez une carte sim à votre arrivée, on va très souvent vous demander votre numéro chinois pour certains papiers.

Il y a énormément de choses auxquelles je n’étais pas préparée, notamment en termes de budget à l’arrivée. On rencontre des bonnes choses comme des mauvaises. J’invite les étudiants intéressés pour s’envoler en Chine à venir me rencontrer !

  • Une petite anecdote amusante ?

Alix qui voyage sans qu’il ne lui arrive quelque chose ça n’existe pas. Un après-midi j’ai voulu être sympa et accompagner un ami à un match de football contre une équipe chinoise. Après 2 match debout mes jambes ont commencé à m’envoyer des signes de faiblesse. Par chance il y avait un tabouret tout seul au milieu de l’allée que j’ai donc pris pour m’installer. Après 20 minutes à supporter le raffut d’un groupe de chinois, je me suis rendu compte qu’ils étaient à la recherche de la personne qui avait volé le tabouret de la doyenne du stade. J’avais tellement la honte que je me suis levée discrètement pour aller me cacher derrière une rangée de vélos.

Et je passe le moment où j’ai glissé sur une pierre en plein milieu du « 人民公园» (People’s Park) et ai taché, d’une bonne grosse trace verte, ma superbe jupe blanche.

Posté le: 10-07-2018