[Nantes] Au cœur d’une conférence des Dirigeants Commerciaux de France, animée par Philippe Dessertine, grand spécialiste de la finance.

Léo, étudiant en deuxième année à l’ISG Programme Business & Management 3+2 Nantes, a pu assister à une conférence organisée par les Dirigeants Commerciaux de France (DCF) du Golfe du Morbihan. Cette conférence était animée par Philippe DESSERTINE ; spécialiste de la finance, professeur à l’Institut d’administration des entreprises de l’Université Paris Panthéon Sorbonne, directeur de l’Institut de Haute Finance et membre du Haut Conseil des finances publiques.

La thématique de cette conférence était la suivante :

Nouveaux contextes économiques, quelles opportunités pour nos entreprises ?

« Il est clair que nous vivons un changement d’époque » a souligné Philippe DESSERTINE en début de conférence. Ce changement d’époque est comparable aux grandes révolutions industrielles, celle-ci serait donc la quatrième. Nous ne savons pas encore de quoi sera faite cette « Révolution Industrielle », cependant, il est certain que dans cinquante ans nous en « parlerons comme un évènement extraordinaire du 21ème siècle ».

Léo nous plonge au cœur de cette conférence passionnante, mêlant des sujets forts pour nos étudiant, à savoir la finance de marché, le management et l’économie internationale. Il nous fait partager son compte-rendu suite à cet événement.

Une reprise à deux temps ?

Si ce changement d’époque fascine tant de personnes sur cette planète, il est évident que cette révolution peut en angoisser plus d’un. En observant la conjoncture économique, on peut observer une amélioration rassurante, néanmoins, n’oublions pas qu’il y a une dizaine d’années on assistait au début d’une « Grande Crise » dont on commence à peine à voir la fin.

L’Europe connait actuellement un renouveau « d’énergie », grâce à une base solide qui est constituée d’une croissance forte, en perpétuelle augmentation. Elle a « le vent en poupe » grâce aux excédents qu’elle réalise à l’export (500 milliards d’euros), tout en sachant que la moitié est réalisé par l’Allemagne. Mr DESSERTINE à même pensé à citer Colbert : « Vendre à l’extérieur et faire venir de l’extérieur ».

En 2017, l’Europe a atteint un déficit de 2,2% qu’elle espère bien améliorer en passant sous la barre des 1% en 2018. Cet objectif peut désormais être envisageable grâce à une croissance structurelle intéressante et une monnaie redevenu forte (€>$). Il n’en reste pas moins que la reprise reste fragile en observant un phénomène encore peu prononcé : « l’abandon des pauvres par les riches » comme en Espagne, Ecosse ou encore en Belgique.

Si l’Europe rassure sur le plan économique, il n’en reste pas moins que les tensions géopolitiques mondiales sont très inquiétantes. Les USA et la Corée du Nord rassurent peu de gens et la Syrie est toujours aussi fragile avec des tensions politiques et économiques importantes. Enfin, la question des migrants est au cœur des soucis géopolitiques « Que faut-il faire ? ». Cet afflux massif de migrants engendre des risques de mauvaise gérance, une gestion politique compliquée et oblige l’Europe à revoir ses accords avec les pays voisins.

Petit bond en arrière !

La crise de 2007 marque le début d’un processus d’innovation. « Avant cette crise l’innovation était minime, on observait un phénomène de gérance. Les voitures fonctionnent toujours de la même manière, tout comme les bateaux, les avions et les centrales électriques. L’Homme n’a fait qu’entretenir ses innovations passées » a souligné Philippe DESSERTINE.

Cependant, l’augmentation de la population (6,2 milliards d’habitants en Juillet 1998 et 7,5 milliards en Avril 2017) inquiète et provoque de gros problèmes économiques qu’il faut résoudre en changeant les modèles de productions rapidement et efficacement.

Le monde de demain, Qui ? Quoi ? Comment ?

Les grandes puissances mondiales s’interrogent et réfléchissent à de nouveaux plans de croissance. La Chine, a officialisé son nouveau plan intitulé « CHINA 2025 ». Ce programme a pour but de changer radicalement son système pour créer un « nouveau monde ». Son objectif ? Inventer la nouvelle Silicon Valley en regroupant d’éminents scientifiques et mathématiciens pour réfléchir sur le monde de demain.

Une révolution scientifique est en marche avec l’apparition des robots et d’intelligences artificielles qui prendront bientôt le dessus sur l’Homme. Quant aux mathématiciens, ils convergent vers un même domaine ; les « Big Data » qui sont, pour eux, aussi importants que « l’Or Noir ».

Google et Microsoft ont vendu le premier Ordinateur Quantique en 2017. Il a pour but d’aider l’Homme à trouver de nouvelles solutions grâce à ses facultés exceptionnelles en matière de calcul et de rapidité. « Pour vous donner une idée de ce qu’est un ordinateur quantique : son intelligence est 250 millions de fois supérieure à votre IPhone », fait remarquer Philippe DESSERTINE.

Pour comprendre l’importance et le poids de certaines entreprises au niveau international, il suffit juste de regarder leurs portefeuilles. Google, Apple, Facebook et Amazon (GAFA) pèsent entre 400 et 800 milliards de dollars chacun, tout en sachant que Apple dispose de 300 milliards de cash et ne détient aucune dette. Quant à Google, l’entreprise a un mode d’investissement particulier ; elle appelle ça le « MoonShot », elle explore, essaye et observe les résultats. Sur 300 essais, il y a 299 échecs explique Philippe DESSERTINE.

Il y a maintenant 1 mois Mr DESSERTINE assistait à une réunion en compagnie du créateur de Facebook, Marc Zuckerberg. Celui-ci a souligné un point essentiel quant à la pérennité d’une entreprise : « Si l’on n’innove pas, on meurt ». « Quel que soit le secteur dans lequel vous travaillez, l’innovation est primordiale pour accéder au nouveau monde ».

Enfin, Philippe DESSERTINE a fini sa conférence en soulignant le fait que l’utilisation des Big Data était la meilleure manière de gérer nos métiers. On assiste à une réelle accélération du mouvement numérique due aux jeunes. Celle-ci provoque un sentiment de dépassement total chez les « vieux » patrons.

Le grand enjeu pour les années à venir :

Faire entrer le vecteur modernité dans les entreprises 

 

Merci à Léo de nous avoir fait partager cette conférence, riche en informations.

Pour plus d’informations sur l’ISG Programme Business & Management 3+2, vous pouvez nous contacter au 02.57.22.08.00 ou par mail à nantes.bm@isg.fr

 

 

 

Posté le: 14-11-2017